Musée départemental Albert Kahn

Musée Albert-Kahn

A la croisée de l’image et du végétal, le musée et les jardins Albert Kahn à Boulogne-Billancourt sont consacrés à la conservation et à la diffusion de l’œuvre d’Albert Kahn (1860-1940). Ils sont à nouveau ouverts au public après six ans de travaux.

  1. À voir, à faire
  2. Musées et monuments
  3. Musées et sites culturels
  4. Musée Albert-Kahn


Description

Célébré depuis de nombreuses années pour son splendide jardin et ses collections d’autochromes uniques au monde, le musée Albert Kahn s’est doté d’un nouvel écrin architectural. Il rouvre les portes de ses inestimables collections à la croisée de l’image et du végétal le 2 avril 2022 avec une première exposition intitulée « Autour du monde, la traversée des images d'Albert Kahn à Curiosity.». A découvrir jusqu'au 13 novembre 2022.

Le musée Albert Kahn, le projet utopique d’un banquier philanthrope au cœur de Boulogne-Billancourt.

Au XIXe siècle, le banquier Albert Kahn qui a fait fortune dans les ressources minières et rêve d’un monde pacifié, crée et finance une dizaine de fondations pour favoriser la compréhension entre les peuples. Percevant que son époque sera le témoin de grandes mutations, il se lance le pari un peu fou de constituer une mémoire iconographique des sociétés sur le point de disparaitre. De 1909 à 1931, il envoie depuis sa propriété de Boulogne-Billancourt à l’ouest de Paris, des opérateurs photographier et filmer plus de 60 pays. Les images sont rassemblées dans les Archives de la Planète, un fonds d’une centaine d’heures de film noir et blanc et de plus de 72 000 plaques autochromes, le premier procédé industriel de photographie en couleurs véritables breveté par les frères Lumière, dont le musée possède aujourd’hui la plus importante collection au monde.

Philanthrope, mécène, pacifiste, visionnaire, humaniste… aujourd’hui encore la personnalité énigmatique d’Albert Kahn et son projet nourrissent l’imaginaire collectif et les travaux des chercheurs.

Le musée du voyage en images

Dans un nouveau bâtiment signé par l’architecte japonais Kengo Kuma et dans les sept espaces existants entièrement rénovés, le musée présente sur 2300 m² collections permanentes et expositions temporaires ainsi qu’un espace de restauration. Les images d’un monde perdu patiemment collectionnées s’égrènent au fil du parcours et semblent prendre vie au gré des projections, sur les murs d’images, via des écrans tactiles…. Les différents dispositifs de médiation invitent chacun à devenir acteur de sa visite en s’appropriant les collections et à s’interroger sur leur portée universelle.

Des collections végétales inestimables

Aménagés entre 1895 et 1910 sur 4 hectares, les jardins, véritable voyage végétal autour de la planète, font partie intégrante des collections du musée. Albert Kahn a ici rassemblé et conjugué harmonieusement les jardins les plus divers, à l’image du monde dont il rêvait : jardin anglais, jardin à la française, roseraie, verger et un jardin japonais dans lequel on retrouve un remarquable « village de thé » traditionnel installé à l’époque du banquier. Un joli voyage entre Orient et Occident !

Au détour des allées, la Fabrique des images détaille les techniques de prises de vue et présente le matériel ainsi que le style des différents opérateurs tandis que la Salle des plaques, un ancien laboratoire, conserve les boîtes originales, un précieux témoignage sur ce monde d’avant. Le cabinet de projection attenant abrite une lanterne de projection d’autochromes, telle qu’utilisée autrefois.

Les collections du musée se déploient également au centre du jardin, dans les ailes de la serre monumentale avec deux nouveaux espaces. Dans les « Jardins de société », cartographie illustrée, autochromes, films et témoignages évoquent l’impression que produisait la visite des jardins sur les hôtes du maître des lieux. Le « Jardin philosophique » se veut quant à lui un laboratoire du vivant dans lequel autochromes du jardin et des films sur la croissance des végétaux alimentent un dispositif audiovisuel et sonore immersif.

Visites guidées, ateliers, artistes en résidence … animent toute l’année les espaces du musée.

Encore plus de musées et monuments à Paris Region.

Revenir à l'onglet description

Infos Pratiques

Accès et contacts

10-14 rue du Port
92100 Boulogne-Billancourt

Metro Arrêt : Pont de Saint-Cloud (terminus de la ligne 10) Bus 17, 52, 72, 126, 160, 175, 460, 467 (arrêt Pont de Saint-Cloud ou Rhin et Danube) Tramway ligne T2 (arrêt Parc de Saint-Cloud, puis traverser la Seine) À vélo Vélib' : station Rond-point Rhin et Danube
Le musée ne dispose pas de parking.

Jours et horaires d'ouverture

Du 02/04 au 31/12/2022 de 11h à 19h. Fermé le lundi. Fermetures exceptionnelles les 1er mai et 25 décembre. La réservation est fortement conseillée, en particulier le week-end. De 11h à 18h (d’octobre à mars) : fermeture du musée et son jardin dès 17h30 De 11h à 19h (d’avril à septembre) : fermeture du musée et son jardin dès 18h30 Nocturnes mensuelles jusqu'à 22h : prochaines dates 14 juin, 5 juillet Fermé du 1er au 14 janvier.

Tarifs

  • Plein tarif : 8 € (Le billet d’entrée comprend la visite des collections permanentes, des expositions temporaires et du jardin.).
    Gratuit pour les moins de 26 ans.
    Le 1er dimanche de chaque mois et pendant certains événements nationaux l’accès au site est gratuit pour tous après réservation d'un billet en ligne sur le site Internet du musée.

Visites

Langues parlées

  • Français
Revenir à l'onglet informations